Billet d'humeur

Un diplôme universitaire en droit social pour les experts-comptables

L’université Panthéon-Assas, Paris II, et le CSOEC proposent, dès janvier 2018, un nouveau diplôme ouvert aux diplômés d’expertise comptable sur le thème "La pratique du droit social pour les experts-comptables".

Inscrivez-vous sans plus tarder (Sélection sur dossier ; nombre de participants limité à 30 personnes) !

En savoir plus

OUTILS DES PARTENAIRES

Pour développer vos missions sociales : protection sociale, épargne salariale...

Accédez aux outils des partenaires

GRANDS DOSSIERS

Accédez aux
grands dossiers

authentification requise

Tous les écrits en social : fiche info client...

Accédez à l’espace Infodoc

authentification requise

Actualité sociale

  • 27.06.17

    Absence d’opposabilité au salarié d’une reconnaissance de dettes

    Absence d’opposabilité au salarié d’une reconnaissance de dettes

    La responsabilité pécuniaire d'un salarié à l'égard de son employeur ne peut résulter que de sa faute lourde.

    Ainsi, la signature de reconnaissances de dettes par le salarié n’a aucune valeur en dehors des cas de faute lourde.

    Un salarié est licencié pour faute grave pour avoir commis des détournements de fond au préjudice de plusieurs clients de la société.

    L'employeur, en exécution de reconnaissances de dettes établies par le salarié, a, postérieurement au licenciement, prélevé diverses sommes sur le solde de tout compte et le plan épargne entreprise du salarié.

    Le salarié a, par la suite, formulé des demandes d'annulation de reconnaissance de dette et de  paiement en rappel de salaires.

    L’employeur tentait en vain de faire valoir :

    -          que le salarié l’avait autorisé postérieurement au licenciement à procéder aux prélèvements contestés en affectant certaines sommes lui revenant au paiement partiel de sa dette ;

    -          que les prélèvements se situaient hors du champ des règles applicables à la compensation sur les créances salariales et aux saisies sur salaire ;

    -          et que le salarié ne pouvait se prévaloir des principes régissant la responsabilité pécuniaire des salariés vis-à-vis de l'employeur.

    À tort selon les juges qui constatent que les reconnaissances de dettes avaient pour objet les sommes réglées par l'employeur pour indemniser les victimes des détournements commis par le salarié, et que celui-ci avait été licencié en raison de ces faits pour faute grave.

    Référence

    Cass. soc. 2 juin 2017, n° 15-28496

  • 26.06.17

    DSN : mise à disposition d’un compte rendu métier Pôle emploi

    DSN : mise à disposition d’un compte rendu métier Pôle emploi

    Le signalement d’évènement DSN vise notamment à remplacer l’attestation Pôle emploi.

    À compter du 24 juin 2017, Pôle Emploi met à disposition des déclarants un compte-rendu métier (CRM) après envoi et acceptation du dépôt d’un signalement « Fin de contrat ».

    Ce CRM sera délivré dans le cas où les informations transmises via le canal DSN ne satisfont pas les contrôles métier réalisés par Pôle Emploi. Dans ce cas, l’attestation d’employeur rematérialisée (AER) ne sera pas mise à la disposition du déclarant.

    Au contraire, lorsque les contrôles métier Pôle Emploi seront satisfaits, l’AER sera remise au déclarant. 

    Le compte rendu métier Pôle Emploi et l’AER seront disponibles sur le tableau de bord et également via l’API (Machine to Machine). 

    Références

    Information GIP-MDS, 20 juin 2017

  • 23.06.17

    Prélèvement à la source en DSN : les modalités pour devenir déclarant pilote

    Prélèvement à la source en DSN : les modalités pour devenir déclarant pilote

    Le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu sera opéré par le biais de la DSN à compter de 2019.

    Une phase « Pilote » de test est mise en place à partir de juillet 2017 afin de permettre aux différents acteurs (entreprises, tiers-déclarants, éditeurs, DGFiP …) de tester le dispositif DSN-PAS en conditions réelles en amont de l’obligation légale. 

    Le GIP-MDS propose ainsi de devenir « Pilote DSN-PAS », afin de tester et de valider la conformité du format des DSN déposées, leur exploitabilité par la DGFiP et la prise en compte dans son métier des données du PAS-DSN.

    Un formulaire en ligne permet de s’inscrire à cette phase de test.

    Références

    Devenez « Pilote DSN-PAS » ! – Actualité DSN-info 13 juin 2017

  • 22.06.17

    Licenciement d’un salarié absent pour maladie : le service perturbé doit être essentiel à l’entreprise

    Licenciement d’un salarié absent pour maladie : le service perturbé doit être essentiel à l’entreprise

    Il est interdit de licencier un salarié en raison de son état de santé. Néanmoins, l’employeur peut licencier si la situation objective de l’entreprise, dont le fonctionnement est perturbé par l’absence prolongée ou les absences répétées du salarié, entraîne la nécessité de procéder à son remplacement définitif par l’engagement d’un autre salarié.

     

    Dans une affaire du 23 mai 2017, un salarié absent pour maladie de manière prolongée et répétée est licencié en raison de la perturbation du service de prospection et de fidélisation de la clientèle auquel il était rattaché.

    La Cour de cassation précise que le licenciement est dépourvu de cause réelle et sérieuse lorsqu'un seul service est désorganisé par l'absence du salarié, sauf si ce service est essentiel à l'entreprise.

    Références

    Cass. soc. 23 mai 2017, n° 14-11929

Dernières mises à jour